On peut accorder les flûtes selon deux critères:

- la consonnance des deux flûtes l'une par rapport à l'autre.
- la "justesse" par rapport aux hauteurs absolues du tempérament égal.

Il est important de préciser que dans la musique populaire indienne et du Sindh, il n'y a pas de hauteur absolue. Le DO ("Sa") est toujours la première note de la gamme, jouée sur la note du bourdon. Il n'y a pas de problèmes de transposition, puisqu'on joue toujours en "sa".

Mels flûtes privilégieront toujours la consonnance. Car jouer avec deux flûtes à bec bien accordées sur le tempérament égal est souvent un supplice pour les oreilles assistant au massacre.
Je ferai un jour un chapitre sur le tempérament dans ce site...

Il s'agit donc d'avoir de beaux intervalles, qui vont générer de beaux sons différenciels. (pour savoir ce qu'est un son différenciel, allez voir le chapitre acoustique). Ainsi, il peut y avoir fusion des timbres ou même une troisième voix qui émerge de vos deux instruments...

Vous pensez certainement que c'est à l'artisan qui fait les flûtes de bien accorder les instruments. Certes, oui, il a une grosse responsabilité. Mais le musicien aussi!
Car si le facteur de flûtes a parfaitement accordé les instruments pour jouer sur les deux tonalités les plus utilisées (dans le cas de flûtes à bourdon), les autres tonalités vont demander au musicien des corrections à la cire, de trois types:


-faire un frein harmonique sur le sifflet
-boucher partiellement les trous des notes trop hautes
-brider le bourdon en mettant un peu de cire devant le bec (beaucoup plus rare).


Ici une video qui montre comment faire un frein harmonique:


Pour accorder vos flûtes, le plus simple est d'utiliser de la cire, ou de la patafix, ou de la pâte à modeler.
L'inconvénient de la patafix et de la pâte à modeler, c'est que toutes deux sèchent et on doit les remplacer régulièrement.
La cire, par contre, peut durer indéfiniment, pour peu qu'on soit soigneux.

Il y a plusieurs façons de préparer la cire:

-En utilisant de la cire d'abeille telle quelle. Avantageux quand il fait chaud en été car la cire n'est pas trop molle, mais long à réchauffer en hiver...

-En utilisant de la cire d'abeille brute. Pour les veinards qui connaissent des apiculteurs, il faut prendre la cire non purifiée, avec encore dedans un peu de miel, de propolis (et même des bouts d'abeilles). La malaxer longuement avec les doigts crasseux, et le tour est joué.

-En faisant un savant mélange de cire d'abeille et de cire de babybel (30% environ), et en ajoutant un peu de cendre et du charbon de bois pilé tamisé (pour la couleur noire). Cette cire-là, c'est celle que je fournis avec mes flûtes, car elle est assez stable. Pour la corriger, rajouter de la cire d'abeille si l'on souhaite la durcir, ou de la cire de babybel si l'on souhaite la mollir. On peut pendant la préparation la malaxer avec les doigts huilés à l'huile d'olive (belle couleur).
Pourquoi teinter la cire en noir? Parce que de la cire d'abeille va petit à petit perdre sa belle couleur et devenir couleur crasse. C'est précisément ce que je cherche à éviter en donnant directement la couleur noire à la cire.


 L'accordage.

Il s'agit d'écouter les sons différenciels.
Sur l'unisson, il n'y en a pas. Si l'on joue avec une paire d'alghoza (avec le bourdon une octave plus bas que le chanteur)) il est plus difficile d'entendre ces sons.
On cherche à avoir des quintes les plus justes possibles, des quartes très justes aussi, et des tierces (mineure ou majeure) très justes aussi (la mineure un peu haute et la majeure un peu basse par rapport au tempérament égal.). Dans ce cas là, si la flûte est bien conçue, la sixte et la septième vont bien aller aussi. La seconde génère des sons différenciels à peine audibles (trop graves), donc elle est "souple".

La paire de flûtes est normalement prévue pour jouer "juste" sur deux tonalités, avec trois doigts ou cinq doigts bouchés sur le chanteur.
Un schéma va très bientôt arriver sur ce site avec la façon la plus simple d'utiliser la cire pour boucher les trous du chanteur en fonction de la tonalité choisie sur le bourdon. Repassez la semaine prochaine!!!